Comment concevoir des portails web conformes aux exigences de la protection des données

Dans l’administration numérisée, les portails web font l’interface entre l’administration et les citoyens. Les technologies actuelles permettent de mettre à disposition et d’utiliser ces services 24 heures sur 24. privatim, la Conférence des préposé(e)s suisses à la protection des données, a publié un guide indiquant la marcha à suivre pour protéger la vie privée des citoyens et assurer la sécurité de leurs données. Ce document montre, à l’aide d’exemples concrets, quelles exigences légales et techniques sont à respecter.

Avec la publication du guide sur les portails web de l’administration publique, privatim apporte une contribution importante à une conception de guichet virtuel pour les citoyens garantissant le respect de la protection des données en ligne. En effet, la protection et la sécurité des données sont encore trop souvent négligées dans les projets de numérisation, soit à cause du manque de connaissances techniques nécessaires au projet, soit parce que les autorités responsables de la protection des données ne sont pas impliquées.

Pour bénéficier durablement des opportunités offertes par la numérisation, une évaluation continue des risques et la mise en place de mesures de sécurité nécessaires s’impose. Le guide publié par privatim soutient l’administration publique dans la planification et l’exploitation de portails web en montrant qu’avec des mesures juridiques et techniques appropriées, il est possible de mettre en œuvre des solutions numériques aux service des citoyens respectant les dispositions légales en matière de protection des données.

Guide portails web

Contact: Bruno Baeriswyl, préposé à la protection des données du canton de Zurich,
043 259 39 99

Articles similaires

Click dystopia This recent TED Talk offers a clear-eyed look at the implications that artificial intelligence and big data have for democracy and privacy. Zeynep Tufekci, a techno-sociologist, contends
L’Etat numérique a bes... Les préposé(e)s cantonaux à la protection des données réclament une augmentation massive des ressources Poussé par le développement technologique, la numérisation de l’administration publique s’accélère. Les droits
Vidéosurveillance Il faut poser des limites claires à la vidéosurveillance L’expansion de la vidéosurveillance menace toujours plus la sphère privée des citoyen-n-es. privatim, l’association des commissaires suisses à
Loi fédérale sur les je... La loi proposée ne peut pas satisfaire les exigences posé par la protection des données: La loi manque en partie la précision requise pour légitimer les atteintes
Comment concevoir des por... Dans l’administration numérisée, les portails web font l’interface entre l’administration et les citoyens. Les technologies actuelles permettent de mettre à disposition et d’utiliser ces services 24 heures
Nouvelle loi sur le dossi... La cybersanté représente un enjeu national et une coordination est nécessaire afin que n’émergent pas des projets isolés qui s’avéreraient incompatibles entre eux. Des normes et des
Pourquoi le vol de donné... Les données de 800 000 clients, dont leurs nom, date de naissance et numéro de téléphone mobile, ont été volées chez un partenaire de l’opérateur. Ces informations pourraient
Loi fédérale sur la sé... privatim salue la création d’une base légale au sens formel pour la sécurité des informations. Néanmois, il y a quelques points à critiquer et a remettre en
Enregistrement des maladi... Consultation: Loi fédérale sur l’enregistrement des maladies oncologiques (LEMO) L’enregistrement de données oncologiques implique le traitement de données per-sonnelles particulièrement sensibles, traitement qui doit se fonder sur
Cloud Computing et organe... L’utilisation de prestations dans le cadre du «Cloud-Computing» correspond à un traitement de données sur mandat (aussi appelé «outsourcing»). Un tel outsourcing doit satisfaire aussi bien aux