Comment concevoir des portails web conformes aux exigences de la protection des données

Dans l’administration numérisée, les portails web font l’interface entre l’administration et les citoyens. Les technologies actuelles permettent de mettre à disposition et d’utiliser ces services 24 heures sur 24. privatim, la Conférence des préposé(e)s suisses à la protection des données, a publié un guide indiquant la marcha à suivre pour protéger la vie privée des citoyens et assurer la sécurité de leurs données. Ce document montre, à l’aide d’exemples concrets, quelles exigences légales et techniques sont à respecter.

Avec la publication du guide sur les portails web de l’administration publique, privatim apporte une contribution importante à une conception de guichet virtuel pour les citoyens garantissant le respect de la protection des données en ligne. En effet, la protection et la sécurité des données sont encore trop souvent négligées dans les projets de numérisation, soit à cause du manque de connaissances techniques nécessaires au projet, soit parce que les autorités responsables de la protection des données ne sont pas impliquées.

Pour bénéficier durablement des opportunités offertes par la numérisation, une évaluation continue des risques et la mise en place de mesures de sécurité nécessaires s’impose. Le guide publié par privatim soutient l’administration publique dans la planification et l’exploitation de portails web en montrant qu’avec des mesures juridiques et techniques appropriées, il est possible de mettre en œuvre des solutions numériques aux service des citoyens respectant les dispositions légales en matière de protection des données.

Guide portails web

Contact: Bruno Baeriswyl, préposé à la protection des données du canton de Zurich,
043 259 39 99

Articles similaires

Aucune loi spécifique au... Aux Etats-Unis, YouTube est attaquée par une vingtaine d’associations pour violation de la loi américaine de protection de la vie privée des enfants. En Suisse, il n’existe
Why Should Americans Care... We are all in this together, argues Tim Edgar in this opinion piece: In the digital age, the only way to protect the privacy of Americans is to protect
Cloud Computing et organe... L’utilisation de prestations dans le cadre du «Cloud-Computing» correspond à un traitement de données sur mandat (aussi appelé «outsourcing»). Un tel outsourcing doit satisfaire aussi bien aux
Surveillance indépendant... Une surveillance indépendante de la protection des données dans le cadre de la protection de l’Etat fait toujours défaut Dans le domaine de la protection de l’Etat,
Loi sur les publications ... Loi sur les publications officielles (LPubl) privatim salue que la publication de données personnelles sur des plateformes accessibles en ligne ne doit être admise que si cela
Modification de la loi f... privatim salue la création d’une base légale au sens formel pour l’exploitation d’ISAS. Le document n’existe pas en français. Télécharger le document en allemand.
Les jouets connectés acc... Ils envahissent votre salon, votre cuisine et, surtout, la chambre de vos enfants. Doit-on craindre les jouets connectés? À l’approche de Noël, les discours alarmistes sur la
Zuckerberg fait amende ho... Le patron de Facebook, Mark Zuckerberg, a présenté mardi ses excuses devant le Parlement européen, comme il l’avait fait devant les parlementaires américains, pour les lacunes du
Utilisation des médias s... Une utilisation des médias sociaux conforme à la protection des données par les organes publics Twitter et Facebook sont utilisés comme plateformes de publication et d’échanges directs
Telltale Heart The computer that keeps you alive can also, quite litteraly, put you in jail. The use of wearable and bio-technology — like a pacemaker — as evidence