Echos d’une manifestation: La fin du secret médical professionnel ?

Un nombre grandissant de médecins externalisent l’administration, l’archivage et la gestion de leurs données de patients à des tiers. Depuis bien d’années se pose donc la question de savoir si cette externalisation de données de santé liées aux patients peut vraiment être compatible avec la protection des données. Lors d’un colloque organisé dans le cadre de sa plénière de printemps à Schaffhouse, privatim a cherché des réponses. Dans notre dossier vous trouverez notre communiqué de presse (en français) ainsi que le résumé des exposés et du podium, les présentations et un article d’opinion paru dans les «Schaffhauser Nachrichten» (la manifestation s’etant déroulée en allemand, ces textes sont disponibles en allemand uniquement).

 

 

 

Dossier

Exposés

Wolfgang Wohlers: Medizinisches Berufsgeheimnis und Outsourcing

Hanspeter Kuhn: Das Arztgeheimnis aus Sicht der Praxis

Magdalena Külling: Berufsgeheimnis und Outsourcing aus einer betrieblichen Sicht

Bruno Baeriswyl: Berufsgeheimnis und Outsourcing aus datenschutzpolitischer Sicht

Résumé des exposés et du podium

Communiqué de presse

Das Internet muss nicht das Ende der ärztlichen Schweigepflicht sein, éditorial par Bruno Baeriswyl, Schaffhauser Nachrichten, 29 mai 2017

Articles similaires

Ordonnance sur les relev... Ordonnance sur les relevés statistiques privatim maintient sa position : un texte problématique du point de vue constitutionnel. Le document n’existe pas en français. Télécharcher le document
Publication des mesures d... privatim rejette la publication des mesures de protection des adultes dans le registre des poursuites. Document en allemand
Modification de la loi f... privatim salue la création d’une base légale au sens formel pour l’exploitation d’ISAS. Le document n’existe pas en français. Télécharger le document en allemand.
Loi fédérale sur la sé... privatim salue la création d’une base légale au sens formel pour la sécurité des informations. Néanmois, il y a quelques points à critiquer et a remettre en
Journée de la protection... À l’occasion d’une présentation aux médias, les autorités de protection des données de la Confédération et des cantons ont abordé les défis communs qui les attendent en
Enregistrement des maladi... Consultation: Loi fédérale sur l’enregistrement des maladies oncologiques (LEMO) L’enregistrement de données oncologiques implique le traitement de données per-sonnelles particulièrement sensibles, traitement qui doit se fonder sur
Digitalisation et secret ... Est-ce que la digitalisation sonne le glas du secret médical professionnel ? privatim propose des solutions Un grand nombre de médecins externalisent l’administration, l’archivage et la gestion
Getting your data out of ... If you’re not a journalist or a privacy advocate, convincing big tech to release your data is almost impossible. But hope is coming with the EU’s General
Snowden’s new app t... Your digital security, any sufficiently paranoid person will remind you, is only as good as your physical security. The world’s most sensitive users of technology, like dissidents, activists, or journalists in
Utilisation du numéro d... Pas d’utilisation du numéro d’assuré AVS partout et pour tout Dans la perspective de la protection des données, seul un travail législatif soigné permettra de légitimer démocratiquement