Echos d’une manifestation: La fin du secret médical professionnel ?

Un nombre grandissant de médecins externalisent l’administration, l’archivage et la gestion de leurs données de patients à des tiers. Depuis bien d’années se pose donc la question de savoir si cette externalisation de données de santé liées aux patients peut vraiment être compatible avec la protection des données. Lors d’un colloque organisé dans le cadre de sa plénière de printemps à Schaffhouse, privatim a cherché des réponses. Dans notre dossier vous trouverez notre communiqué de presse (en français) ainsi que le résumé des exposés et du podium, les présentations et un article d’opinion paru dans les «Schaffhauser Nachrichten» (la manifestation s’etant déroulée en allemand, ces textes sont disponibles en allemand uniquement).

 

 

 

Dossier

Exposés

Wolfgang Wohlers: Medizinisches Berufsgeheimnis und Outsourcing

Hanspeter Kuhn: Das Arztgeheimnis aus Sicht der Praxis

Magdalena Külling: Berufsgeheimnis und Outsourcing aus einer betrieblichen Sicht

Bruno Baeriswyl: Berufsgeheimnis und Outsourcing aus datenschutzpolitischer Sicht

Résumé des exposés et du podium

Communiqué de presse

Das Internet muss nicht das Ende der ärztlichen Schweigepflicht sein, éditorial par Bruno Baeriswyl, Schaffhauser Nachrichten, 29 mai 2017

Articles similaires

Protection des données: ... Les PME suisses jugent la protection des données importantes. Mais dans la pratique, très peu sont en mesure de gérer les exigences qui découlent des lois et
Passeports et documents d... Prise de position sur l’arrêté sur les passeports et les documents d’identité biométriques Le projet ne contiendra pas d’interdiction d’utiliser les données du Système d’informa-tion relatif aux
Systèmes d’information... Ordonnance sur les systèmes d’information de la Confédération dans le domaine du sport (OSIS) Le cercle des personnes qui sont susceptibles de figurer dans les systèmes d’information
Zuckerberg fait amende ho... Le patron de Facebook, Mark Zuckerberg, a présenté mardi ses excuses devant le Parlement européen, comme il l’avait fait devant les parlementaires américains, pour les lacunes du
Protection des données :... privatim salue l’avant-projet (AP) de la révision totale de la loi fédérale sur la protection des données (LPD). La révision totale constitue une occasion d’adapter le droit
Snowden’s new app t... Your digital security, any sufficiently paranoid person will remind you, is only as good as your physical security. The world’s most sensitive users of technology, like dissidents, activists, or journalists in
Utilisation du numéro d... Pas d’utilisation du numéro d’assuré AVS partout et pour tout Dans la perspective de la protection des données, seul un travail législatif soigné permettra de légitimer démocratiquement
Données du registre fonc... La saisie électronique et la publication des données du registre foncier sur Internet comportent des risques pour les droits de la personnalité des personnes concernées; il s’agit
Utilisation des médias s... Une utilisation des médias sociaux conforme à la protection des données par les organes publics Twitter et Facebook sont utilisés comme plateformes de publication et d’échanges directs
Loi fédérale sur les je... La loi proposée ne peut pas satisfaire les exigences posé par la protection des données: La loi manque en partie la précision requise pour légitimer les atteintes