Aide-mémoire sur les risques et les mesures spécifiques à la technologie de Cloud computing

 

Dans le cadre du traitement des données, les organes publics se servent toujours plus de prestations de tiers. Cela conduit à l’utilisation toujours plus fréquente de la technologie de Cloud computing.

Les autorités ne sont pas seulement responsables lorsqu’elles traitent elles-mêmes des données. Elles restent aussi responsables, lorsqu’elles confient le traitement des données à des tiers (sous-traitance du traitement de données). Savoir si la sous-traitance du traitement de données est licite, se détermine en fonction des bases légales applicables (droit de la protection des données et législation spéciale), en fonction d’une analyse des risques et des mesures de protection à prendre. Afin de pouvoir procéder à l’évaluation d’une telle licéité, de nombreuses autorités de protection des données mettent à disposition des aide-mémoire qu’elles ont rédigés.

Si une sous-traitance du traitement de données est licite et si on envisage l’utilisation de la technologie de Cloud computing, il convient encore d’évaluer des risques spécifiques de cette technologie et de prendre les mesures nécessaires permettant de minimiser ces risques.

privatim publie un aide-mémoire destiné à traiter de tels cas. L’utilisation de services de Cloud computing doit toujours être évaluée dans le cas concret. Il convient de procéder à une évaluation complète des risques, compte tenu de la manière de traiter les données, mais aussi en se préoccupant du droit applicable, du for, du lieu du traitement des données (lieu de situation des servers) et de la protection des secrets (cryptage et gestion des clés).

L’aide-mémoire doit aider appréhender les risques spécifiques de l’utilisation de la technologie de Cloud computing, afin de pouvoir décider – dans le cadre d’une évaluation globale – si un tel traitement des données par une autorité paraît admissible ou si, compte tenu des risques qui ne peuvent pas être éliminés ou réduits, on doit renoncer à cette technologie. La décision doit être documentée de manière transparente, afin que l’organe responsable connaisse les risques et qu’il puisse assumer, de manière consciente, les risques résiduels.

Aide-mémoire «Risques et les mesures spécifiques à la technologie de Cloud computing»

Articles similaires

digma 2017.1 Articles parus dans la revue «Digma: Zeitschrift für Datenrecht und Informationssicherheit», No.1/2017 Dossier sur la réforme de la loi sur la protection des données. «Souveräner Datenschutz ist notwendig» Die
Avant-projet de la LPD Une occasion de renforcer la protection des données privatim salue l’avant-projet (AP) de la révision totale de la loi fédérale sur la protection des données (LPD). Il
L’authentification fort... Les profils des utilisateurs qui renseignent leur numéro de téléphone comme second facteur d’authentification deviennent automatiquement identifiables auprès de tous sur le réseau social. 4.3.19, 01net.com
Loi fédérale sur les je... La loi proposée ne peut pas satisfaire les exigences posé par la protection des données: La loi manque en partie la précision requise pour légitimer les atteintes
L’application «bon... Le préposé fédéral à la protection des données se plaignait que l’assureur Helsana et son programme de bonus enfreignaient la loi. Le Tribunal administratif fédéral lui a
Plan d’action natio... Le 4 décembre 2017, la Confédération ainsi que les représentants des cantons et des communes ont présenté le plan d’action national de lutte contre la radicalisation et
Snowden’s new app t... Your digital security, any sufficiently paranoid person will remind you, is only as good as your physical security. The world’s most sensitive users of technology, like dissidents, activists, or journalists in
Aide-mémoire Cloud Compu... Le fait de déposer des données dans un « cloud » revient à confier le traitement de donnée à un tiers (outsourcing); cela implique des risques accrus pour les
The microphone is always ... A warrant from police in Arkansas seeking audio records of a man’s Amazon Echo has sparked an overdue conversation about the privacy implications of “always-on” recording devices. This story should serve
Getting your data out of ... If you’re not a journalist or a privacy advocate, convincing big tech to release your data is almost impossible. But hope is coming with the EU’s General