Digitalisation et secret médical

Est-ce que la digitalisation sonne le glas du secret médical professionnel ?

privatim propose des solutions

Un grand nombre de médecins externalisent l’administration, l’archivage et la gestion de leurs données de patients à des tiers. Avec l’introduction du dossier électronique du patient, l’échange automatique des données et l’intégration croissante des différents systèmes mis en place dans les cliniques, laboratoires et les caisses maladie, le recours à des solutions Cloud devient monnaie courante. Les récentes attaques cybernétiques sur les systèmes informatiques centralisés de divers services de santé ont clairement démontré quels risques que cela implique.

Depuis bien d’années se pose donc la question de savoir si cette externalisation de données de santé liées aux patients peut vraiment être compatible avec la protection des données (continuer).

Articles similaires

La foire aux outils digit... Avec la fermeture des écoles due au coronavirus, les départements de la formation proposent divers moyens numériques pédagogiques aux profs et aux élèves. 8.4.20, 20 minutes
Passeports et documents d... Prise de position sur l’arrêté sur les passeports et les documents d’identité biométriques Le projet ne contiendra pas d’interdiction d’utiliser les données du Système d’informa-tion relatif aux
Plus que jamais: attentio... Tant en Suisse qu’en Europe, les Etats rappellent les conditions dans lesquelles les données personnelles peuvent être collectées, utilisées et stockées. En cette période de pandémie, c’est
L’application sant... C’est connu: les Suisses sont de grands sportifs et des passionnés de randonnée en montagne. Ces derniers temps, les caisses jouent sur cette corde pour attirer de nouveaux
Protection des données :... privatim salue l’avant-projet (AP) de la révision totale de la loi fédérale sur la protection des données (LPD). La révision totale constitue une occasion d’adapter le droit
Les libertés individuell... La ville connectée est-elle compatible avec le respect de la vie privée ? En France, la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) souligne les dérives liées
Révision de la loi féd... Réponse de privatim concernant la LAGH en allemand
Snowden’s new app t... Your digital security, any sufficiently paranoid person will remind you, is only as good as your physical security. The world’s most sensitive users of technology, like dissidents, activists, or journalists in
digma 2017.1 Articles parus dans la revue «Digma: Zeitschrift für Datenrecht und Informationssicherheit», No.1/2017 Dossier sur la réforme de la loi sur la protection des données. «Souveräner Datenschutz ist notwendig» Die
L’authentification fort... Les profils des utilisateurs qui renseignent leur numéro de téléphone comme second facteur d’authentification deviennent automatiquement identifiables auprès de tous sur le réseau social. 4.3.19, 01net.com