Echos d’une manifestation: La fin du secret médical professionnel ?

Un nombre grandissant de médecins externalisent l’administration, l’archivage et la gestion de leurs données de patients à des tiers. Depuis bien d’années se pose donc la question de savoir si cette externalisation de données de santé liées aux patients peut vraiment être compatible avec la protection des données. Lors d’un colloque organisé dans le cadre de sa plénière de printemps à Schaffhouse, privatim a cherché des réponses. Dans notre dossier vous trouverez notre communiqué de presse (en français) ainsi que le résumé des exposés et du podium, les présentations et un article d’opinion paru dans les «Schaffhauser Nachrichten» (la manifestation s’etant déroulée en allemand, ces textes sont disponibles en allemand uniquement).

 

 

 

Dossier

Exposés

Wolfgang Wohlers: Medizinisches Berufsgeheimnis und Outsourcing

Hanspeter Kuhn: Das Arztgeheimnis aus Sicht der Praxis

Magdalena Külling: Berufsgeheimnis und Outsourcing aus einer betrieblichen Sicht

Bruno Baeriswyl: Berufsgeheimnis und Outsourcing aus datenschutzpolitischer Sicht

Résumé des exposés et du podium

Communiqué de presse

Das Internet muss nicht das Ende der ärztlichen Schweigepflicht sein, éditorial par Bruno Baeriswyl, Schaffhauser Nachrichten, 29 mai 2017

Articles similaires

Journée de la protection... À l’occasion d’une présentation aux médias, les autorités de protection des données de la Confédération et des cantons ont abordé les défis communs qui les attendent en
Communiqué de presse Jou... Dans notre société moderne, les exigences à l’égard d’une mobilité à la fois multimodale et durable sont élevées. Toutefois, les grands projets numériques ne peuvent emporter l’adhésion
Pourquoi le vol de donné... Les données de 800 000 clients, dont leurs nom, date de naissance et numéro de téléphone mobile, ont été volées chez un partenaire de l’opérateur. Ces informations pourraient
Aucune loi spécifique au... Aux Etats-Unis, YouTube est attaquée par une vingtaine d’associations pour violation de la loi américaine de protection de la vie privée des enfants. En Suisse, il n’existe
Révision de la loi féd... Réponse de privatim concernant la LAGH en allemand
Telltale Heart The computer that keeps you alive can also, quite litteraly, put you in jail. The use of wearable and bio-technology — like a pacemaker — as evidence
Guide afférent à la bio... Guide pour l’évaluation des procédés biométriques sur le plan de la protection des données L’utilisation de procédés biométriques ne doit intervenir que dans le cadre des principes
Publication des mesures d... privatim rejette la publication des mesures de protection des adultes dans le registre des poursuites. Document en allemand
Les jouets connectés acc... Ils envahissent votre salon, votre cuisine et, surtout, la chambre de vos enfants. Doit-on craindre les jouets connectés? À l’approche de Noël, les discours alarmistes sur la
A quand la démocratie nu... Les défenseurs d’une démocratie plus rapide, efficace et transparente à l’aide de la technologie espèrent que la crise actuelle conduira les institutions à se réformer en profondeur